Kebab restaurant, Antalya Province, Turkey, Eurasia (Photo by: Villa Elio/AGF/UIG via Getty Images)

Finalement, le Parlement européen autorise les additifs phosphatés dans la viande des kebabs

Mercredi 13 décembre, le Parlement européen a autorisé l’utilisation d’additifs phosphatés dans la préparation de la viande des kebabs.

© Villa Elio/AGF/UIG via Getty Images

Que sont les additifs phosphatés ?

Publicité

Les additifs phosphatés sont utilisés par les industriels pour lier des morceaux de viande entre eux, et ainsi leur assurer une cuisson homogène. Ils permettent également de conserver la saveur de la viande et de retenir son eau.

Quels sont les potentiels risques ?

Selon une étude scientifique publiée 2012, il existerait un lien entre additifs phosphatés et risques cardiovasculaires. Une autre étude, sortie en 2013 et menée aux États-Unis, est parvenue aux mêmes conclusions.

Publicité

Comment ça se passait avant ?

Les additifs phosphatés sont interdits depuis 2008 pour les préparations à base de viande, mais la situation n’était pas claire au niveau des produits surgelés – et donc pour les broches de viande de kebab. C’est pour cela que le Parlement européen a souhaité régulariser la situation.

Qu’est-ce qui a été décidé ?

Publicité

Le mercredi 13 décembre, le Parlement européen a tranché. Pour interdire les additifs phosphatés, et donc supprimer les risques potentiels, il aurait fallu une majorité absolue de 376 voix sur 751. Dans ce cas, la proposition aurait été bloquée, et la Commission européenne aurait dû revoir sa copie. Cependant, le veto a été approuvé seulement par 373 voix – il en a donc manqué trois pour interdire le phosphate dans les broches de kebab surgelées.

Ce débat a ravivé des tensions par rapport aux risques potentiels du phosphate sur la santé, notamment chez les députés allemands. La situation est donc dans une sorte de sursis et sera réévaluée fin 2018.

Par Clara Le Naour, publié le 14/12/2017

Copié

Pour vous :