© Instagram : @rebecca_chews_nyc

Pendant l'élection présidentielle, les Américains se sont réfugiés chez eux avec de la nourriture

Les sociétés de livraison alimentaire américaines ont été fortement sollicitées les 8 et 9 novembre 2016.

© Instagram : @rebecca_chews_nyc

@rebecca_chews_nyc (© Instagram)

Aux États-Unis, le soir de l'élection présidentielle, les réactions n'ont clairement pas été unanimes. Certains Américains se sont largement réjouis de la victoire de Donald Trump, tandis que d’autres sont directement allés exprimer leur colère dans les rues.

Publicité

Un réflexe a cependant été commun aux démocrates comme aux républicains : se munir de son smartphone et se faire livrer de la nourriture. Selon Market Watch, qui a recueilli les données des compagnies GrubHub, Caviar et DoorDash, l’Election Day a considérablement boosté les chiffres des services de livraison alimentaire.

Plus de demandes dans les villes pro-Clinton

Chez Caviar, par exemple, on rapporte que les ventes de tacos et de taco bowls ont augmenté de 115 % dans tout le pays au soir de l'élection. Comme un clin d'oeil à la photo de Donald Trump levant le pouce devant un taco bowl pour rassurer les mexicains, pendant la campagne. De son côté, DoorDash évoque notamment une hausse de 79 % sur les commandes de cupcakes et de 46 % sur celles des pizzas. Ce pic de commandes s’est même étendu jusqu’au lendemain des résultats, avec un boom de 105 % sur les cheesesteaks (sandwich au boeuf et fromage) relevé le 9 novembre.

À ce petit jeu, chaque ville semble avoir ses préférences culinaires. À New York, c’est les tortillas et le poulet au barbecue qui ont été fortement plébiscités. Côté ouest, on penche évidemment plus pour le healthy. À Los Angeles, c'est salade de papaye verte et saumon grillé. Market Watch note tout de même que les commandes ont été plus fréquentes dans les villes situées sur les côtes, lesquelles ont généralement voté pour Hillary Clinton.

Publicité

"On voit généralement nos utilisateurs se rassembler devant la télé avec leurs familles et leurs amis pour les grands évènements culturels", expliquait quant à lui le porte-parole de GrubHub. On espère maintenant que le poids de cette peine évacuée dans la nourriture ne se fera pas trop ressentir sur la ligne de nos amis américains.

Par Lenny Sorbé, publié le 17/11/2016

Copié

Pour vous :