©Natasha Suslina/Flickr

Pendant que le monde regardait les Oscars, la Grande-Bretagne décernait les Kebab Awards

Et les Britanniques se sont plus emballés pour les British Kebab Awards que pour la cérémonie américaine.

©Natasha Suslina/Flickr

©N atasha Suslina/Flickr

Publicité

Du côté de Los Angeles, le 26 février, on célébrait le cinéma, les acteurs, La La Land, Moonlight. C’était le défilé des robes de soirée et des petits fours à la truffe. De l’autre côté de l’Atlantique, le même jour, à Londres, c’était une ambiance différente. Pas de longs fourreaux à paillettes, pas de statuettes dorées, pas de cafouillage dans l’annonce du lauréat. Dans les enveloppes, les gagnants s’appellent Pizza King Kebab House, I am Doner ou Alla Turca.

C’était les British Kebab Awards, qui récompensent "les héros méconnus, les travailleurs derrière les fantastiques échoppes à emporter ou les restaurants de kebabs", selon le site. La cinquième édition de la cérémonie a remis des prix à dix-sept établissements britanniques dans les catégories "meilleur kebab ambulant", "meilleur restaurant raffiné", "chef de l’année" ou encore "remarquable contribution à l’industrie du kebab". Et l’équivalent du meilleur espoir, c’était le "nouveau venu".

Un événement culinaire et politique

Publicité

Les Kebab Awards ont rameuté du beau monde, notamment dans la classe politique britannique. Les pros du grill ont eu droit à des discours du maire de Londres, Sadiq Khan, et du chef de l’opposition travailliste, Jeremy Corbyn. Le Daily Mail note : "Les British Kebab Awards sont un événement inattendu du calendrier politique, avec des hordes de parlementaires impatients de montrer à quel point ils sont branchés."

Publicité

Un parlementaire conservateur en a même profité pour faire une déclaration à la Première ministre, Theresa May, en la comparant au fameux sandwich :

"Si la Première ministre était un kebab, elle serait un phish kebab au poulet, parce que c’est conséquent, ce n’est pas trop tape-à-l’œil et les gens aiment ça. Et si on met de la laitue et des oignons dedans, c’est bon pour la santé, comme la Première ministre !"

Le kebab est peut-être moins glamour que les Oscars, mais c’est un peu une affaire d’État. Les Britanniques en mangent 1,3 million par jour et l’industrie représente 2,2 millions de livres (2,58 millions d’euros). Et puis la viande à la broche passionne les foules. Apparemment, les British Kebab Awards auraient dépassé les Oscars en trending sur Twitter chez les Britanniques.

Publicité

"On s’en fout des Oscars, bien plus important c’était les British Kebab Awards la nuit dernière."

Par Sirine Azouaoui, publié le 28/02/2017

Copié

Pour vous :