Serving fine food at food fair

Porter des gants en cuisine n’est pas forcément plus hygiénique

La triste vérité sur le port des gants en cuisine.

© Daniel Kaesler/EyeEm/Getty

Pour la majorité des gens, porter des gants en cuisine est le meilleur moyen d’éviter la transmission des microbes et les diverses contaminations par la nourriture. Cependant, il est prouvé qu’ils peuvent au contraire transmettre plus facilement des agents infectieux au sein de la chaîne alimentaire.

Publicité

Timothy Fisher, diplômé de l’Institut culinaire américain, a démonté le raisonnement de l’imaginaire collectif pour Foodbeast : "Souvent, les personnes qui portent des gants touchent toutes sortes de choses qui ne sont pas liées à la nourriture. Techniquement, ils devraient changer de gants et même se laver les mains à chaque fois."

Malheureusement, l’usage prouve que les gants ont tendance à créer un sentiment de sécurité trompeur et les personnes gantées ne se laveraient les mains que 27 % du temps recommandé. D’après une étude partagée sur le site du gouvernement français, les sandwichs préparés à mains nues sont moins contaminés (4,4 % seulement) que ceux préparés avec des gants (9,6 %). Les cuisiniers, n’ayant plus la sensation d’avoir les mains sales, touchent diverses surfaces contaminées sans s’en rendre compte.

Pour conclure, un bon lavage de mains est la seule méthode efficace de prévention de toute forme de contamination alimentaire. La législation française "n’impose pas le port de gant pour manipuler des aliments mais précise que les personnes en contact avec les denrées sont astreintes à la plus grande propreté corporelle." Bref, il faut toujours être propre même si on sort couvert.

Publicité

Par Pauline Giacomini, publié le 03/08/2017

Copié

Pour vous :