Par Sixtine Jacquemin

Et si les Italiens avaient tort ?

(© Tommaso Cantelli/Unsplash)

Gardez-vous de saupoudrer de parmesan votre plat de pâte aux fruits de mer, sous peine de vous faire fusiller du regard par le chef de la trattoria où vous déjeunez. Si combiner fruits de mer et fromage est un sacrilège en Italie, certains pays comme la France, le Mexique ou encore la Grèce ont une spécialité qui les marie à la perfection. Mais devant la prohibition italienne, nous nous interrogeons : y a-t-il une vraie bonne raison de ne pas mélanger la mer et le frometon ?

En Grèce, les garides saganaki sont une spécialité de crevettes grillées à la tomate et à la feta. En France, nous avons les fameuses moules au roquefort et au Mexique, les quesadillas au poisson. Et on ne parle pas des immenses pizzas aux palourdes sur une base de crème servies partout dans le New Jersey.

Une histoire de géographie

On peut se dire que les fruits de mer, dont la saveur est particulièrement délicate, ne se marient pas avec le goût prononcé du fromage. De plus, le fromage est généralement fabriqué dans les campagnes et même à la montagne, alors que les fruits de mer sont présents dans les régions en bord de mer, c’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles l’idée de mélanger fromage et fruits de mer est étrange pour certains. Cette théorie s’essouffle vite, la Campanie, région de la fameuse mozzarella, n’étant pas bien loin du littoral.

La théorie antique

Le professeur Ken Albala, historien de la nourriture à l’université du Pacifique en Californie, donne une autre piste à Atlas Obscura. L’idée qu’il ne faut pas mélanger ses deux ingrédients viendrait de l’Antiquité. À l’époque d’Hippocrate, la théorie des "humeurs" dictait l’alimentation. Cette théorie repose sur l’équilibre de quatre humeurs, ou quatre fluides corporels : la bile noire, la bile jaune, le flegme et le sang. Il fallait en conserver un bon équilibre, et la nourriture avait un grand rôle dans cette balance. Dans un e-mail à la rédaction d’Atlas Obscura, il écrit : "Le fromage se digère très lentement et pourrait entraver la transformation du poisson, qui est très facilement corrompu."

Alors la prochaine fois qu’on vous regarde mal quand vous demandez du parmesan pour agrémenter vos pâtes aux fruits de mer, répondez juste que vous avez l’estomac solide.