Riz vs quinoa : le Premier ministre malaisien fait une grosse boulette

Najib Razak préfère le quinoa au riz, une drôle d’idée pour les Malaisiens.

À chaque pays ses traditions et spécialités culinaires, et en Malaisie, c’est le riz qui est à la base de l’alimentation. Alors, quand le Premier ministre du pays se la joue blogueuse healthy en pleine campagne électorale, la pilule passe mal. Selon The Independent, c’est au cours d’une réunion visant à discuter le budget d’un des programmes sociaux de l’État que l’homme politique a déclaré : "Je ne mange pas de riz. Je mange du quinoa. Mon fils me l’a fait découvrir. C’est meilleur que le riz."

Publicité

Tout ceci n’est pas qu’une histoire de goût. Dans une campagne électorale où le Premier ministre en place est déjà visé pour son train de vie luxueux, le fait que le quinoa coûte 23 plus cher que le riz en Malaisie n’arrange pas sa réputation.

Riz vs quinoa

Nous voilà donc témoin d’une drôle de guerre, où partisans du riz et du quinoa campent sur leurs positions, qui occupent plus le terrain politique que gastronomique. Lim Guan Eng, ministre en chef de l’État malaisien de Penang, a souhaité marquer son opposition en annonçant : "Le riz gagnera contre le quinoa." Un autre opposant au Premier ministre, Mahathir Mohamad, a fait de même en déclarant : "Je ne mange que du riz local."

Face à ce bad buzz, les membres de l’équipe de campagne de Najib Razak ont tenté de le défendre via une publication Facebook. Ils ont annoncé que la préférence du Premier ministre pour le quinoa était due à un "régime alimentaire sain", avant d’ajouter : "Nous devons noter que le Premier ministre participe à de nombreux événements toutes les semaines et qu’il s’alimente de divers repas, incluant du riz".

Publicité

Par Clara Le Naour, publié le 26/02/2018

Copié

Pour vous :