Contre l'obésité, le Royaume-Uni veut réduire la taille de ses gâteaux

Pour lutter contre l'obésité, le gouvernement britannique demande aux restaurants de réduire la taille de leurs desserts.

5353597575_e7b38e7b42_b

Shane Global/Flickr

Les entreprises qui ne réduiront pas la taille de leurs desserts seront "pointées du doigt". La menace vient du ministre de la Santé britannique, Jeremy Hunt, en croisade contre l'obésité qui gagne son pays. Depuis quelque temps, le Royaume-Uni tente de contenir le fléau en imposant plusieurs règles aux industriels. Cette fois, le gouvernement a décidé de s'attaquer aux chaînes de restauration, et plus particulièrement à leurs gâteaux, puddings et autres porridges.

Publicité

Au royaume du tea time, le sucre est roi. Et ça se ressent sur la population : 62% des adultes britanniques sont en surpoids ou obèses. Un tiers des enfants quittent l'école primaire avec des problèmes de poids, car beaucoup d'entre eux mangent en marchant un sandwich acheté au fast-food. Il y a quelques mois, le gouvernement annonçait la mise en place d'une "taxe sucre", à l'instar de plusieurs pays dans le monde, pour réduire de 20% les quantités de sucre dans les produits industriels.

Lutter contre le sucre et le gras

La semaine dernière, lors d'une réunion entre une centaine d'entreprises de restauration, le ministre de la Santé a donc vivement encouragé Starbucks et McDonald's — entre autres — à réduire la taille de leur dessert, ainsi qu'à proposer des alternatives meilleures pour la santé et à baisser les quantités de sucre dans leurs produits, sans rajouter de gras. Les actions de chacun seront prises en compte et comparées publiquement. Si les industriels ne jouent pas le jeu, ils seront "pointés du doigt", a affirmé Jeremy Hunt.

"Si la nourriture et les boissons achetées dans les cafés, les coffee shops et les restaurants n'est pas elle aussi repensée et les portions abaissées, alors cela restera très sucré et plus gros en portion que ce que vendent les supermarchés. Cela n’aidera pas l’industrie en général à nous aider à faire des choix plus sains."

Publicité

Le Royaume-Uni ferait donc mieux de réduire la dose de confiture sur ses scones chéris.

Par Sirine Azouaoui, publié le 04/10/2016

Copié

Pour vous :