Au Royaume-Uni, le réseau social TeenVGN s'adresse à la communauté des ados végans

TeenVGN est un réseau social et un groupe de soutien à l'intention des jeunes végétariens et végans britanniques âgés de 12 à 19 ans. L'idée ? Informer, développer la créativité et tordre le cou aux préjugés. 

Publicité

Depuis dix ans, le nombre de personnes se déclarant véganes a littéralement explosé en Europe, et le Royaume-Uni n'est pas en reste avec un boom de 350 % depuis 2006 rapporte The Independent. À noter que presque la moitié des végans sont âgés entre 15 et 34 ans. Une révolution alimentaire qui touche donc particulièrement la jeune génération, et de plus en plus les ados. Et si les réseaux sociaux comme Instagram peuvent servir d'inspiration, il n'existait pas de véritable communauté pour soutenir les jeunes dans leurs choix et face aux discriminations.

Entre réseau social, communauté de parole et camp de vacances, l'association à but non lucratif TeenVGN s'adresse donc aux ados unis sous le même étendard : contre la cruauté envers les animaux. Le réseau permet de partager son expérience, mais aussi des conseils et des recettes pour s'alimenter en évitant les déséquilibres, tout en s'engageant à travers des missions de volontariat et en créant des rencontres ludiques et créatives lors d'un camp de vacances annuel. Ce afin de tisser un réseau influent de milliers de jeunes veggies informés et engagés en faveur de la cause animale.

Publicité

Fédérer et protéger les jeunes ados végans

"Nous nous sommes rendu compte qu'il existait plein de super groupes engagés à l'intention des adultes, mais aucun pour les jeunes gens", explique Laura Edwards, cofondatrice de l'organisation âgée de 26 ans. Or, à l'adolescence, le véganisme des enfants peut effrayer les parents un peu largués par la situation. Quand d'autres se sentent un peu isolés dans leur choix face aux jeunes de leur âge. Entre craintes des uns et rejet des autres, les jeunes végans se retrouvent tantôt qualifiés de carencés ou d'extrémistes, et le sentiment d'appartenance à une communauté bienveillante et éducatrice s'avère utile.

"La seule difficulté que j'ai c'est de rentrer dans le moule à l'école et que les gens prennent mon mode de vie au sérieux. Certaines filles à l'école se moquent de moi et pensent que [je suis] 'extrême' [...] Au camp de vacances d'été organisé par Teen VGN, je me suis fait plein de super amis. On garde tous contact et je sais que je peux leur parler de tout ce qui peut me perturber, ils sont très importants pour moi parce que je sais qu'ils ont la même vision du monde que moi", explique Ella, 12 ans et végane depuis un an et demi dans les colonnes du journal britannique.

Lancé en 2015, le camp de vacances propose des ateliers en tous genres pour s'informer tout en s'amusant. Pris d'assaut, les tickets s'écoulent en général en moins de deux jours. Si la communauté s'adresse aux végans, elle est aussi ouverte aux simples végétariens.

Publicité

Par Jeanne Pouget, publié le 06/04/2017

Copié

Pour vous :