Pour la science, vous pouvez être payé pour manger des avocats

Oui, on sait, encore un article sur les avocats.

© Foodism360/Unsplash

Mangeurs d’avocado toast, fans de guacamole et aficionados du fruit vert, cet article est pour vous. Des chercheurs des universités Loma Linde, Penn State, Tufts et de l’université de Californie conduisent un essai clinique qui nécessite la participation de 1 000 volontaires (250 par établissement). Leur mission ? Manger des avocats tous les jours pendant six mois ou en manger deux par mois pendant la même durée, sous la forme qu’ils souhaitent. Cette nouvelle recherche intitulée "l’essai sur le régime habituel et l’avocat" tend à vérifier l’hypothèse selon laquelle l’avocat et bon pour la santé et favoriserait même une bonne distribution des graisses dans le corps.

Publicité

Du bon gras pour perdre du gras

Publicité

Ce n’est pas une surprise, l’avocat est riche en graisses saines, bonnes pour le cœur, car elles peuvent aider à réguler le cholestérol. Mais ce fruit n’est peut-être pas aussi sain qu’il y paraît. "Comme les avocats contiennent la plus grande teneur en matières grasses de tous les fruits, il semble illogique de penser qu’ils pourraient réellement aider les gens à perdre leur graisse du ventre", explique l’université Loma Linda. C’est pourtant précisément cette hypothèse que les chercheurs comptent explorer.

Pour pouvoir participer, vous devez avoir 25 ans ou plus et votre tour de taille doit faire au moins 88 cm si vous êtes une femme et 101 centimètres si vous êtes un homme. Il faut également se rendre à huit visites cliniques sur le campus correspondant (aux États-Unis), subir deux examens IRM abdominaux et assister à une réunion diététique tous les mois. Mais attention il y a quelques limites pour vous mesdames, vous ne pouvez pas participer si vous êtes enceinte, allaitez ou si vous prévoyez une grossesse.

À la fin de l’étude, les participants recevront 300 dollars (256 euros environ) et 24 avocats à manger (ou pourquoi pas à troquer), quoique, ils auront peut-être besoin d’une petite détox avant de remanger des avocats !

Publicité

Par Sixtine Jacquemin, publié le 30/08/2018

Copié

Pour vous :