© Sparkke Change Beverages Co.

Une start-up australienne inscrit des slogans féministes sur des canettes de bière

Les entrepreneuses de Sparkke entendent se faire une place au sein d'une industrie de l'alcool dominée par les hommes.

© Sparkke Change Beverages Co.

© The Sparkke Change Beverage Co.

C'est l'histoire de neuf femmes âgées de 19 à 28 ans qui s'apprêtent à prendre d'assaut une industrie générant près de trois milliards d'euros par an. Derrière ce scénario digne d'un film d'action hollywoodien se cache la start-up australienne Sparkke, spécialisée dans les boissons alcoolisées. Sa particularité ? Outre le fait d'être menée par une équipe d'entrepreneuses, ses produits sont servis dans des canettes qui véhiculent des messages destinés à faire cogiter les consommateurs.

Publicité

Du cidre pour le consentement sexuel...

Publicité

Et non, il n'est pas ici question de rabâcher l'éternel discours sur l'alcool et la modération. Sparkke entend plutôt ouvrir le débat sur des problèmes profondément ancrés dans la société australienne (et pas que). On a donc un cidre qui nous rappelle que "le consentement ne vient pas après l'acte", une ginger beer pour "changer la date" de la fête nationale australienne (contestée par les Aborigènes, qui la surnomment "le jour de l'invasion") ou une limonade alcoolisée pour l'égalité des genres.

"Maintenant que l’on vit dans un monde post-Trump, post-Brexit et post-Pauline Hanson, il est plus que jamais primordial de relever ses problèmes et de faire en sorte qu’ils soient évoqués dans des endroits où les gens ont d’importantes conversations", justifie Sarah Barrable-Tishauer, qui gère le marketing et la communication de l'entreprise, au Guardian.

Chaque boisson est liée à une cause et chaque cause est liée à une association, qui recevra 10 % des ventes du produit en question. Et si jamais cette portée sociale ne constitue par un argument de vente suffisamment incitatif, Sparkke certifie des alcools naturels, vegan et sans gluten, pour trinquer sainement.

Publicité

... au vin pétillant pour l'égalité du mariage

Comme bon nombre d'autres start-up, Sparkke a eu recours au crowdfunding pour financer son projet. Ce qui lui a permis de récolter plus de 100 000 dollars australiens (soit 69 000 euros) via la plateforme Pozible. S'ils effectuaient un don supérieur à 30 dollars, les investisseurs gagnaient le droit de devenir membres de la communauté Sparkke et pouvaient voter pour définir les prochains slogans affichés sur les canettes. En février, les jeunes entrepreneuses prévoient ainsi de lancer un vin pétillant en faveur de l'égalité du mariage.

Par Lenny Sorbé, publié le 10/01/2017

Copié

Pour vous :