© R4vi/Flickr

Tristesse pour les amoureux de fast-food : l'inventeur du Big Mac n'est plus

Le sandwich emblématique de McDonald's a perdu son père, qui s'est battu pour lui trouver une place sur les cartes de l'enseigne.

© R4vi/Flickr

© R4vi/Flickr

Quand, en 1967, Michael "Jim" Delligatti ose superposer steaks et tranches de pain sur deux étages, il ne se doute probablement pas qu’il écrit là l’une des plus grandes pages de l’histoire du fast-food américain et, par extension, mondial. Après tout, doubler le format du burger traditionnel ne semble pas relever du génie dans un pays que l’on connaît aujourd’hui pour son appétit insatiable. C’est pourtant de cette idée apparemment évidente que McDonald’s tient son burger le plus iconique : le Big Mac.

Publicité

Le M chico

Publicité

Et si l’on en croit New York Times, le concept a initialement été accueilli un certain scepticisme. À l’époque, les dirigeants de la société siglée du M doutent qu’un burger plus gros (et donc plus cher) puisse trouver sa place dans le cœur d’une clientèle habituée à la formule classique. À force de persuasion, Delligatti finit par convaincre son monde du potentiel de sa création, mais n'est autorisé qu'à la commercialiser dans la douzaine de franchises McDo qu’il possède alors dans la région de Pittsburgh.

À une condition cependant : n’utiliser que des produits de l’enseigne américaine. Mais voilà, les buns de McDonald’s ne sont pas bâtis pour contenir deux steaks. Il ruse donc et commande auprès d’un boulanger local un large pain parsemé de graines de sésame qu’il coupe en trois parties pour y glisser de la salade, des steaks, du cheddar et une fameuse "sauce secrète". Le Big Mac devient rapidement un succès dans ses franchises, puis dans l’ensemble du pays et désormais dans le monde. Aujourd’hui, c’est près de 550 millions de Big Mac qui se vendent chaque année rien que sur le sol américain.

Une partie de la légende s'éteint

Ce 28 novembre 2016, Michael "Jim" Delligatti s’est éteint à l’âge de 98 ans, et c’est une partie de la légende du Big Mac qui est partie avec lui. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’a pas empoché de millions grâce à son célèbre sandwich. Tout ce qu’il prétend avoir obtenu de McDonald’s, c’est une plaque et un musée dédié au Big Mac à North Huntingdon. Au cas où vous ne saviez pas encore où faire votre deuil.

Publicité

Par Lenny Sorbé, publié le 01/12/2016

Copié

Pour vous :