Vidéo : d'après la science, votre dégoût pour la coriandre est génétique

Si pour vous, manger de la coriandre revient grosso modo à manger du savon, c'est que vos gênes vous jouent des tours.

"Savon", "sac poubelle", "odeur corporelle"... Non, il ne s'agit pas là de nouveaux parfums pour les dragées surprises d'Harry Potter, mais bien de la manière dont certaines personnes perçoivent le goût d'une des herbes les plus répandues de la cuisine méditerranéenne. Si les réfractaires à la coriandre peinent à s'accorder sur sa saveur exacte, tous sont unanimes sur le fait que la si clivante plante aromatique n'est jamais meilleure que lorsqu'elle est loin de leurs assiettes.

Publicité

Comment expliquer un tel rejet ? En temps normal, un simple "à chacun ses goûts" aurait sans doute suffi. Mais dans le cas de la coriandre, des raisons scientifiques permettraient de comprendre pourquoi certains l'exècrent à ce point, comme le rapporte Mashable. À travers une récente vidéo, le site américain nous apprend qu'un gène olfactif appelé OR6A2 serait responsable de cette aversion pour la coriandre, nous rendant plus sensibles aux aldéhydes qu'elle contient. Selon les études, on estime qu'entre 13 % et 20 % de la population mondiale en serait atteinte. CQFD.

Par Lenny Sorbé, publié le 28/03/2017

Copié

Pour vous :