Par Sirine Azouaoui

Le Dragon’s Breath a été créé par erreur par un agriculteur gallois.

Il est petit, il est rouge et il peut vous tuer. Ce n’est pas l’accroche d’un film d’horreur kitch, mais la description du Dragon’s Breath ou "Haleine de Dragon", le dernier-né de la famille des piments les plus forts du monde. Il est si relevé qu’il pourrait tuer la personne qui le mange, donc le mettre dans votre chili con carne ne serait vraiment pas une bonne idée.

Le piment a été cultivé par un jardinier gallois du nom de Mike Smith. En se préparant pour le Chelsea Flower Show, un concours des plus belles plantes, il a créé par erreur le petit condiment maléfique. Pour l’instant, le piment le plus hardcore du monde était le Carolina Reaper, mais il n’a tué personne. Avec 2,48 millions sur l’échelle de Scoville (contre 2,2 millions pour le Carolina Reaper), le Dragon’s Breath devrait le détrôner. Pour l’instant, Mike Smith attend la venue du Guinness qui devrait confirmer ce record.

Un nouvel anesthésiant ?

L’agriculteur du pays de Galles a travaillé avec des scientifiques pour cultiver cet arbre qui va concourir à Londres pour le prix de la plante de l’année. "Je l’ai à peine posé sur le bout de ma langue et ça a brûlé et brûlé. L’intensité ne fait qu’augmenter". En fait, pour les scientifiques, le piment pourrait provoquer la mort par choc anaphylactique. En revanche, l’huile de piment est si puissante qu’elle pourrait être utilisée comme anesthésiant, notamment pour les personnes allergiques aux produits habituels. Pas si maléfique que ça cette haleine de dragon.