Flickr/Sharan Mohandoss

Voilà pourquoi vous êtes grognon quand vous avez faim

Facilement irritable quand votre ventre est vide ? Il y a une explication scientifique.

S'énerver quand on a les crocs est une pratique plutôt commune. Que celui qui n'a jamais crié sur quelqu'un quand il avait le ventre vide se dénonce. Ce qui se passe scientifiquement dans votre corps lorsque vous avez faim explique la facilité que vous avez à vous énerver. Tout ça est lié à votre cerveau. Explications par le site Quartz.

Quand on mange, nos aliments se transforment en nutriments – notamment du glucose, soit du sucre - qui vont dans le sang puis sont distribués à tous nos organes et nos muscles pour créer de l'énergie. Jusque-là, tout va bien. Quand l'heure de votre dernier repas commence à s'éloigner, la dose de nutriments qui circule dans le corps baisse. C'est logique. Si le niveau de sucre baisse beaucoup, votre cerveau va tout de suite penser que vous êtes en danger, en manque de nutriments.

Publicité

"Contrairement à d'autres organes et tissus de votre corps, qui peuvent utiliser une variété de nutriments pour fonctionner, votre cerveau est hautement dépendant du glucose pour faire son travail", explique Quartz.

Vous avez peut-être déjà remarqué que la concentration est plus difficile avec le ventre vide ou que trouver ses mots demande plus d'efforts. Tout ça est lié aux besoins en sucre de votre cerveau. Se comporter normalement, s'empêcher de s'énerver ou de crier est alors également plus difficile. Et c'est là que vos amis subissent.

S'énerver quand on a faim, c'est une question de survie

Autre raison qui explique que la faim aille avec la colère : quand le niveau de glucose baisse dans le sang, le cerveau envoie des instructions à vos organes et leur demande de libérer des hormones, comme l'adrénaline, qui permettent d'augmenter ce niveau. Et ce genre d'hormones facilite aussi le déchaînement de votre agressivité.

Publicité

La faim et la colère sont contrôlés par les mêmes gênes. Il est donc scientifiquement prouvé que vous avez le droit de vous énerver quand vous n'avez pas mangé. Quartz ajoute même que c'est un mécanisme de survie pour les êtres humains et les animaux.

"Réfléchissez-y : si les organismes affamés se mettaient en retrait et laissaient gracieusement les autres manger avant eux, leur espèce n'existerait sûrement plus."

C'est ce que vous direz à vos amis quand ils en auront marre de vos crises de faim.

Publicité

via GIPHY

Par Sirine Azouaoui, publié le 18/08/2016

Copié

Pour vous :