Vous allez bientôt pouvoir dîner à poil à Paris

Le premier restaurant nu du monde déménage de Londres à Paris.

Bunyadi

Bunyadi

Les Parisiens vont bientôt pouvoir dîner tout nus. Le Bunyadi ferme les portes de son restaurant anglais pour s'installer pendant deux mois dans la capitale française. C'est le créateur du lieu, Seb Lyall, qui a annoncé la nouvelle au magazine britannique Country & Town House.

Publicité

"Nous avons construit une communauté et maintenant nous voulons partager ça avec Paris."

Publicité

Fin mai, à Londres, ouvrait le premier restaurant du monde qui proposait de manger à poil. Tout de suite, le lieu fait beaucoup parler de lui. Les curieux s'inscrivent sur une longue liste d'attente. Le Bunyadi propose des menus végans et non-végans, 100% naturels, à déguster sur des tables et des tabourets en bois derrière des panneaux en bambou. A l'entrée, on peut se déshabiller, mais seulement si on le souhaite. La version londonienne du restaurant éphémère ferme ce week-end pour laisser place au Bunyadi parisien.

Bunyadi

Bunyadi

Bunyadi

Bunyadi

Publicité

"Notre lieu actuel ne correspond pas à notre volonté de nous agrandir. Il y faisait chaud et il n'y avait pas de climatisation. Nous y avons passé deux mois fantastiques mais maintenant nous devons partir", explique Seb Lyall.

Il aurait entendu que des espaces vides étaient disponibles à Paris et espère que la ville accueillera le concept avec toute son ouverture d'esprit. "Nous avons construit une communauté et maintenant nous voulons partager ça avec Paris."

Le concept restera le même

"Nous croyons que les gens devraient pouvoir profiter de l'expérience d'une soirée dehors sans impureté : pas de produits chimiques, pas de colorants, pas d'électricité, pas de téléphone, et même, pas de vêtements s'ils le veulent."

Publicité

Le fondateur du Bunyadi a déjà obtenu des autorisations. Pour l'instant, trois lieux sont envisagés pour le restaurant qui devrait être ouvert en septembre et octobre. Est-ce que le restaurant à poil connaitra le même succès chez nous ?

Par Sirine Azouaoui, publié le 28/07/2016

Copié

Pour vous :