© Miguel Angel Huicochea Maldonado/Flickr

À Mexico, une invasion de zombies permet de récolter de la nourriture pour les défavorisés

Un marche de zombies a eu lieu dans la capitale mexicaine, permettant la récolte de denrées alimentaires pour les plus démunis.

© Miguel Angel Huicochea Maldonado/Flickr

© Miguel Angel Huicochea Maldonado/Flickr

Chaque jour qui passe nous rapproche un peu plus d’Halloween et fait surgir d’étranges créatures, entre morts-vivants et clowns sanguinaires. La ville de Mexico vient tout juste d’en être témoin. Ce samedi 22 octobre, la capitale mexicaine accueillait en son sein la 9e édition de la "Marcha Zombie MX". L’occasion de voir déambuler dans ses rues plus de 10 000 participants de tous âges, tous vêtus de leurs plus beaux artifices de zombie.

Publicité

"Les humains sont notre nourriture, nous devons préserver leur santé"

Publicité

Au-delà du divertissement proposé, la marche avait lieu pour une noble cause. Chaque zombie participant devait ainsi apporter une denrée alimentaire non périssable, redistribuée par la suite aux plus démunis. "Les humains sont notre nourriture, nous devons préserver leur santé", peut-on ainsi lire sur le site officiel de la marche. Ce qui a permis à la banque alimentaire Unidos Distribuimos y Transformamos, IAP de récolter 1 421 kilos de nourriture. Les revenants pouvaient dès lors boiter librement dans les rues de la capitale, et faire parler les valeurs qui régissent le sein de leur communauté :

"Les zombies prônent la tolérance, car on attaque jamais les nôtres. La non-discrimination aussi, parce que quand un zombie mord, il ne fait pas de différence entre les enfants ou les adultes, les riches ou les pauvres... On célèbre également l’intégration, puisqu’un zombie ne te tue pas, il te transforme en zombie et fait de toi un nouvel ami", expliquait par exemple l’un des participants.

La première marche de zombies a eu lieu en 2001 à Sacramento. Le virus a depuis infecté de nombreuses villes du monde entier, parmi lesquelles New York, Francfort ou encore Buenos Aires.

Publicité

Publicité

Par Lenny Sorbé, publié le 26/10/2016

Copié

Pour vous :