(© Club Sandwich)

Chez Cuisine, la bistronomie se teinte d'esprit rétro franchouillard

Le tout saupoudré d'influences japonaises.

Comme un commerce de bouche des fifties remis au goût du jour, la vitrine – avec sa belle enseigne et son mobilier de terrasse – de chez Cuisine invite à la curiosité. Rustique sans être dans son jus, la déco soignée du nouveau venu de la rue Condorcet dans le 9e arrondissement de Paris tenu par Takao Inazawa et Benoît Simon ouvre l’appétit.

(© Club Sandwich)

Publicité

L’appétit, qui suit à la carte – trois entrées, deux plats et deux desserts ce midi –, joue la ligne entre techniques et inspirations, tantôt asiatiques tantôt du cru, pour cette fameuse "Cuisine", simple et bien pensée. Ce midi, arrosé du "Il fait soif", un côtes-du-Rhône bien nature ensoleillé à 14,5°, on choisit en entrée la mousse de foie de pigeon avec ses cornichons maison, et la justement assaisonnée caponata délicatement habillée de lard de Colonnata.

(© Club Sandwich)

(© Club Sandwich)

Publicité

Côté plats, les sardines, frites et fraîches, accompagnées de chinchard à la chair fine, lui aussi pané au Panko, mélange encore une fois les références, entre plat de comptoir et finesse japonaise. Moins photogéniques, mais tout aussi délicieux, le gyudon et son œuf parfait sur un lit de riz offrent un réconfort immédiat.

(© Club Sandwich)

(© Club Sandwich)

Publicité

Côté prix, le midi le combo entrée-plat ou plat-dessert reste très abordable à 18 euros, avec une version entrée-plat-dessert à 22 euros. On saute le dessert, bien qu’alléchant dans les intitulés, pour un passage express obligatoire de l’autre côté de la rue chez Mamiche. Le soir, la carte, toujours en mouvement, n’assassine pas sur les prix – des assiettes et des vins –, de quoi se donner l’envie de revenir bientôt.

Cuisine
50 rue Condorcet, 75009 Paris

Par Pharrell Arot, publié le 29/08/2019

Copié

Pour vous :