© Instagram du Bouillon Pigalle

Le Bouillon Pigalle s’installera bientôt à République

Le réconfort version œuf-mayo continue sa (re)conquête de la capitale.

Les bouillons, autrefois légion, réinvestissent la capitale à coups d’œufs mayo, de blanquette à l’échalote et d’île flottante, une cuisine simple et bon marché qui sent bon le Paris d’antan. Parmi eux, le Bouillon Pigalle et ses 300 couverts. Inauguré en 2017, il ne désemplit pas et il faut parfois faire la queue avant d’obtenir sa saucisse purée. Heureusement, on apprend par Atabula qu’un deuxième restaurant devrait voir le jour en 2020 dans un autre quartier très fréquenté de la capitale : République.

Le rétrofoodisme – comme le nomme Le Fooding – revient donc en force dans un élan de nostalgie gourmande. Un nouveau Bouillon Chartier a ouvert en janvier dernier à Montparnasse, le Bouillon Pigalle est venu réinventer le genre sans le dénaturer en 2017 et le Bouillon Julien – ancienne institution – a rouvert ses portes l’an dernier dans le style Art déco typique de l’époque de son premier succès.

Publicité

Le Bouillon Pigalle va avoir un petit frère

Pas cher, bon et gourmand, le Bouillon Pigalle de Pierre et Guillaume Moussié régale les palais friands de plats réconfortants. On y savoure des œufs mayo, de l’os à moelle ou des escargots qu’on fait suivre d’une bavette accompagnée d’un beurre maître d’hôtel ou de coquillettes. En dessert, on opte pour les classiques mais savoureux profiteroles, un baba au Rhum ou une île flottante, des goûts simples mais efficaces.

Publicité

La deuxième adresse, qui devrait ouvrir ses portes en 2020, devrait remplacer la brasserie Chez Jenny place de la République. On y comptera 450 couverts, le petit frère pourrait alors vite voler la vedette à son aîné si les prix riquiquis et les plats régressifs sont aussi au menu.

Publicité

À lire : Le Bouillon Pigalle ressuscite l’esprit du bon bistrot franchouillard à Paris

Par Claire Verriele, publié le 26/03/2019

Copié

Pour vous :