(© Yu Chun Christopher Wong/S3studio/Getty Images)

Grâce à une IA, McDonald’s vous proposera bientôt des menus adaptés à vos envies

McBigData.

Quand on commande sur une borne McDonald’s, les produits du moment sont mis en valeur, mais si on est végétarien, il faut bien avouer que le retour du CBO ne nous intéresse pas vraiment. Il y a quelques jours, le géant du fast-food a fait l’acquisition d’une application d’intelligence artificielle qui va lui permettre de proposer des menus personnalisés selon les clients et le moment de la journée.

"Vous aimerez aussi"

Acquise pour la modique somme de 300 millions de dollars (267 millions d'euros environ) – la plus grosse acquisition de la part de McDo depuis 20 ans selon Business Insider –, Dynamic Yield est une start-up israélienne qui aide les marques à développer leurs ventes en ligne grâce au Big Data. Sur le même principe qu’Amazon, on se verra proposer d’autres produits proches de ceux qu’on a l’habitude de commander avec le fameux "Vous aimerez aussi".

Publicité

Mais ce n’est pas tout, grâce à une identification sur la plateforme, McDo pourra connaître votre historique de commandes et vous proposer des produits fréquemment choisis ou d’autres qui sont proches de vos goûts en fonction de votre profil mais que vous ne pensez pas forcément à essayer. Il se rappellera par exemple que vous n’aimez pas les cornichons ou que votre sauce préférée est la Deluxe. On parle même de scanner les plaques d’immatriculation des voitures au Drive pour connaître l’historique des commandes des clients.

© McDonald’s France via Facebook

Une rentabilité favorisée par l’accès aux données

Testée dans plusieurs restaurants américains en 2018, la technologie devrait être mise en place cette année avant d’être utilisée dans toutes les succursales de la firme. Interrogé par Wired, le PDG de McDonald’s, Steve Easterbrook, explique vouloir valoriser les attentes de ses clients et non modifier leurs habitudes de consommation. Avec cette opération, et des clients commandant potentiellement plus de produits, le géant de l’agroalimentaire devrait sûrement voir une hausse de son chiffre d’affaires, la start-up israélienne ayant déjà fait déjà augmenter les ventes de ses clients, dont Ikea et Sephora, d’environ 10 à 15 %.

Publicité

Par Claire Verriele, publié le 28/03/2019

Copié

Pour vous :