(© Club Sandwich)

On a trouvé la nouvelle table parfaite pour ton prochain date

Contraste joue les codes du chic mais ne triche pas dans l'assiette.

Dans la valse des ouvertures de cette fin d’année, Contraste était attendu au tournant. Après le succès unanime de Substance, Stéphane Manigold mise cette fois-ci sur un duo de chefs – Kévin de Porre et Erwan Ledru – pour retenter la formule gagnante, ce coup-ci du côté de la Madeleine dans le 8e arrondissement de la capitale. Et dans la salle mêlant intimité, bourgeois et moderne, le pari est relevé dès l’épais rideau de la vitrine passé.

Cocon chic

Ni bistrot ni vraiment gastro – du moins dans l’esprit des tables qu’on peut trouver dans le quartier –, Contraste porte donc bien son nom, et ce dès l’accueil chaleureux et tenu. Une fois bien installés sur une banquette confortable devant une petite table en marbre, on nous apporte le menu, avec ce midi une formule entrée-plat-dessert à 39 euros – pas donné, mais justifié. À la carte, les prix montent un peu, mais une fois de plus, le choix des matières premières et l’effort apporté aux assiettes justifient de casser sa tirelire.

Publicité

Œufs du poulailler et de rivière, betteraves, anguille fumée. (© Club Sandwich)

En entrée, à la carte, un bol aux couleurs riches mélange anguille fumée et betterave, et explose en textures et saveurs superposées. Un des plats les plus étonnants qu’on ait goûtés cette année.

L’appétit ouvert, on se tourne vers le cochon bellota relevé par l’iode de quelques huîtres et un jus de viande puissant et addictif, viande rarement aussi bien traitée de cette manière, et une fois de plus au visuel réussi.

Publicité

Cochon bellota, huîtres, herbes marines de la ferme de Croisic. (© Club Sandwich)

Le service, soigné et fluide, est pris en charge de la cuisine à la salle par un staff ultra-sympathique connaissant les plats sur le bout des doigts, sans faire de chichis inutiles. Au moment du dessert, on se laisse attraper par celui du menu du jour, une poire farcie au chocolat. Régressive mais pas trop chargée en sucre, parfaite note pour finir sur ces plats jouant la haute gastronomie en restant accessibles sur les goûts.

(© Club Sandwich)

Publicité

Intimiste mais pas guindé, le restaurant Contraste est la table parfaite du moment pour un déjeuner ou un dîner à deux, où les aventureux du goût pourront combler leurs envies d’extraordinaire pendant que les palais plus traditionnels ne se sentiront pas perdus dans le produit et la lecture des assiettes.

Contraste
18 rue d’Anjou 75008 Paris
Du lundi au vendredi de 12 heures à 14 heures et de 19 heures à 22 h 30

Merci à Contraste et à l’agence Melchior pour l’invitation.

Publicité

Par Pharrell Arot, publié le 23/10/2019

Copié

Pour vous :