©RegisGrman

On a discuté avec le vainqueur de la Coupe de France du burger

C'est le pain dopé au vin rouge de son père vigneron qui a fait la différence.

Vous l’ignoriez peut-être, mais la grande finale de la Coupe de France du burger 2019 vient tout juste d’avoir lieu à l’occasion du salon Sandwich & Snack Show de Paris. Et c’est le benjamin de la compétition, Anthony Verset, qui a raflé la mise grâce à son burger ardéchois – il devance de peu le burger catalan – pour cette quatrième édition du concours dont le thème était, cette année, "le goût des régions".

Ils étaient au départ 310 candidats professionnels à concourir pour célébrer le burger et c’est ce jeune de 20 ans, diplômé depuis à peine un an, qui a décroché le titre parmi cinq finalistes venus des quatre coins de la France. Club Sandwich a contacté ce jeune prodige afin de recueillir ses réactions à chaud, quelques heures après son sacre.

Publicité

©RegisGrman

Hommage à sa région

Le burger de la victoire, c’est Le Chaillet, dont la recette, inspirée par le terroir ardéchois, a été spécialement élaborée pour la compétition. Au téléphone, son créateur nous a confié que, même si le thème de cette année n’avait pas porté sur les spécialités régionales, il aurait de toute façon pris cette direction. "Je voulais absolument rendre hommage à ma famille, à mon village et à l’Ardèche."

"Ce burger est un hommage à ma famille et à mon village. Je suis fils de vigneron et j’ai voulu m’inspirer du vin rouge de mon père pour colorer mon pain. La structure du burger rappelle celle du chaillet, ces terrasses où l’on plante la vigne sur les coteaux des côtes-du-Rhône. Ma sauce vient du nom de mon village. Elle allie un goût fumé et un jus de braisage de la poitrine de porc, et parfume le steak fondant."

Publicité

Et si sa recette a fait mouche auprès du jury, c’est notamment grâce à son pain original, aromatisé au vin rouge "J’ai voulu utiliser le vin rouge de mon père. Pour parvenir à un tel résultat, c’est assez simple, il suffit de remplacer l’eau par le vin dans la préparation de la pâte". Tout simplement.

©RegisGrman

Un jeune cuisinier enthousiaste

Ce tout jeune cuisinier qui a commencé très jeune – il a décroché un CAP charcutier/traiteur à ses 15 ans, suivi d’un CAP et d’un bac pro en cuisine – nous a confié sa fierté de remporter ce concours. "Je me suis dit que j’avais mes chances. Ça faisait deux ans que je faisais des burgers et je les ai vus évoluer en qualité. Cette année, je me suis dit que j’étais prêt."

Publicité

"J’aime beaucoup les burgers, mais j’aime surtout la manière de les travailler et la maîtrise du pain. Un burger, c’est aussi beaucoup de possibilités de recettes, chaque ingrédient compte individuellement et cela demande de bien les travailler pour au final les assembler dans le même burger."

© La Coupe de France du burger by Socopa via Faceboook

Et après ?

D’abord finaliste de la région Sud-Est, avant d’être élu champion de France du burger, Anthony Verset nous confie son envie de prendre son temps pour la suite. Il est pour l’instant employé à L’Auberge du Château de Crussol, en Ardèche, qui ouvre ses portes début mai. "Avec mon chèque de 2 500 euros, je ne sais pas exactement ce que je vais faire, je veux prendre mon temps, peut-être m’acheter du matériel pour me perfectionner et continuer à faire des burgers."

Publicité

"Avant tout, je veux donner une bonne image du burger. J’aimerais continuer à apprendre, à faire partager mon savoir, mon burger et à montrer ce qu’est un burger équilibré au niveau des textures, des ingrédients et des saveurs."

Bravo l’artiste.

Par Claire Verriele, publié le 02/04/2019

Copié

Pour vous :