On vous explique comment manger épicé sans souffrir

Est-ce que vous êtes masochiste si vous aimez manger épicé ? La réponse est non. Il faut juste s’entraîner.

© Elli O./Unsplash

"Il est utile de rappeler que la sensation de brûlure n’est pas douloureuse", nous rassure Pamela Dalton, chercheuse olfactive au Centre Monell Chemical Senses à Philadelphie interrogée par le New York Times. La brûlure que provoque la nourriture épicée n’est pas un goût comme le sucré, le salé ou l’amer. C’est simplement le résultat de composants chimiques, la capsaïcine pour le piment ou la pipérine pour le poivre, qui déclenchent une réaction dans notre système nerveux. Les spécialistes parlent de "sensation en bouche" pour décrire cette impression de langue en feu après avoir mangé quelque chose de pimenté. En gros, même si ça pique, ça brûle, ça arrache, vous ne vous faites pas de mal.

Publicité

Si vous exposez régulièrement vos nerfs aux épices, vous "rassurez" votre cerveau. Et si vous en mangez au moins une fois par semaine, vous allez progressivement accroître votre tolérance en quelques mois.

Les vrais débutants en bouffe épicée peuvent commencer par des épices douces et peu agressives comme la cannelle, le gingembre, le poivre noir, la menthe ou le wasabi. Vous pouvez ensuite épicer un plat que vous aimez déjà. Prenez une bouchée. Si ça pique trop, attendez quelques minutes le temps que vos papilles soient désensibilisées avant de prendre une autre bouchée.

Pour éviter toute surchauffe, gardez toujours un verre de lait à proximité. Les molécules du lait animal ou végétal attirent et dissolvent la capsaïcine. Ça marche aussi quand vous vous brûlez le doigt par exemple, trempez-le dans un verre de lait. Vous pouvez aussi atténuer la sensation de chaleur en mangeant du pain. Ne buvez surtout pas d’eau pendant que vous mangez épicé. Et petit conseil d’ami, ne mettez jamais de piment sur vos lèvres qui sont très sensibles aux variations de température.

Publicité

Pourquoi c’est bon de manger épicé ?

Au fait, pourquoi on s’inflige ça ? Au-delà de donner de la profondeur et de l’intensité à certains plats ou boissons, les épices ont beaucoup de vertus. Elles sont anticancéreuses, anti-inflammatoires et antioxydantes. Elles contribuent également à la digestion et réduisent le taux de cholestérol.

Une étude publiée dans The Journal of Clinical Investigation a révélé que la capsaïcine, composant chimique présent naturellement dans le piment, stimule les récepteurs cellulaires dans la muqueuse intestinale qui aide à réduire le risque de développer des tumeurs.

Les épices sont parfaites pour remplacer le sel ce qui permet d’en réduire sa consommation. Une touche de piment, de cumin, de gingembre ou une pincée de curcuma suffit pour réveiller un plat.

Publicité

On garde le meilleur pour la fin et on n’oublie pas que les épices sont des aphrodisiaques naturels et qu’elles peuvent booster la libido. Une recherche du journal Food Research International a révélé qu’une combinaison de ginseng et de safran est le meilleur cocktail pour stimuler la performance sexuelle. Pensez à ajouter une petite dose dans votre prochain cocktail ou jus de fruit. "Drop it like it’s hot!"

Par Valentine Cinier, publié le 02/10/2017

Copié

Pour vous :