À la découverte de la jacque, le fruit qui s'effiloche comme de la viande

Le plus gros fruit du monde à pousser sur un arbre est source de nutriments.

© Alex Popovkin/Flickr

© Alex Popovkin/Flickr

Interviewé par The Guardian en 2014, Shyamala Reddy, un chercheur de l'université des Sciences agricoles de Bangalore, parlait de "miracle" au moment d'évoquer la jacque. Le fruit du jacquier est vert et difforme, pèse entre 7 et 50 kilos mais serait nutritif au point de passer aujourd'hui pour un potentiel sauveur de l'humanité. Ce qui est loin d'avoir toujours été le cas.

Publicité

Un trésor de la nature relégué au rang de "fruit du pauvre"

Publicité

En Inde, pays d'où elle tient son origine et où elle était autrefois massivement cultivée, la jacque avait fini par perdre de son prestige au fil des années. Les Indiens la considéraient alors comme un "fruit du pauvre" et préféraient faire importer des pommes plutôt que de consommer ce produit local. Une disgrâce telle qu'il y a un peu plus de deux ans, deux jours lui ont été dédiés afin de redorer son image et de rebooster sa production.

Car la jacque tient plus du trésor de la nature que du fruit indigne. Chaque fruit du jacquier contient entre 50 et 500 graines enveloppées d'une pulpe jaune-orangée, les deux parties étant parfaitement comestibles. Les graines en question renferment d'importantes quantités de calcium, de fer, de protéines et de potassium, quant à la pulpe, elle s'avère riche en vitamines C. Selon Reddy, un homme qui mangerait une dizaine de portions de jacque n'aurait plus besoin de se nourrir pendant près d'un jour et demi.

Elle se déguste sucrée comme salée

Outre les apports nutritifs de son fruit, l'une des principales caractéristiques du jacquier est d'être un arbre particulièrement robuste. Le site espagnol Playground Magazine le décrit comme "nécessitant peu d'entretien, résistant aux hautes températures et à la sécheresse, aux nuisibles et aux infections". Ce qui pourrait faciliter une hypothétique implantation dans certaines zones arides et plus touchées par la famine.

Publicité

Quant à sa saveur (car c'est bien là le fin mot de l'histoire), il s'agirait d'un surprenant mélange de sept autres fruits, et pas des moindres : l'ananas, la mangue, la pêche, le melon, le kiwi, la banane et l'orange. Et encore, on parle seulement là de son goût quand elle est mangée crue. Une fois cuite, la pulpe de la jacque prend une texture effilochée qui la rapproche du pulled pork et en fait l'une des alternatives à la viande privilégiée des chefs vegans. Vous avez dit parfait ?

Une photo publiée par Andrew (@seitandrew) le






Une photo publiée par Lola (@paolabruneto) le

 

Par Lenny Sorbé, publié le 15/12/2016

Copié

Pour vous :