Alerte job de rêve : être payé pour manger des tacos pendant un an

Ce journaliste américain va recevoir un salaire pour goûter des tacos tous les jours pendant un an.

©Capture d'écran Youtube/FedManWalking

© Capture d'écran YouTube/FedManWalking

Dans la catégorie des métiers de rêve, il y avait le mec qui devait partir à la recherche du meilleur bacon des États-Unis. Alléchant, mais peut-être un peu écœurant. Le travail parfait serait plus du côté de Mike Sutter, critique culinaire au Texas, qui a pour mission de goûter tous les tacos (ou presque) de la ville de San Antonio, comme le raconte Playground Mag, pour sa série d'articles "365 days of tacos".

Publicité

Pendant un an, le journaliste va goûter un taco par jour, sept jours sur sept. De la tortilla à la sauce en passant par la viande, tout va être passé au crible de ce spécialiste. En effet, ce n'est pas la première fois que l'Américain dédie un an de sa vie à la spécialité mexicaine. Il l'a déjà fait à Austin en 2015, où il a mangé plus de 1 600 tacos.

365 jours de tacos et autant de critiques

Publicité

Dans un article pour son journal, le San Antonio Express, Mike Sutter explique que la tortilla garnie fait partie de l'ADN de San Antonio, avec des "taquerias" à tous les coins de rue. Et dans la région, on prend les choses très au sérieux, au point qu'une "Texas Taco War" a été déclarée l'année dernière pour savoir qui de San Antonio ou d'Austin a donné naissance au breakfast taco (taco aux œufs). Les insultes ont fusé jusqu'à ce que les maires des deux villes signent un accord de paix.

On l'aura compris, le taco est de la plus haute importance dans ces villes. D'où l'idée de faire honneur à cette nourriture populaire dans une série de critiques culinaires. Pour Mike Sutter, les taquerias se sont mises au local, au fait maison et aux produits frais avant que ça ne soit la mode. Il établira une notation : "worth a drive", pour les endroits qui valent le détour, "a solid neighborhood option", pour les spots fiables de quartier et "once was enough", pour ceux qui n'ont pas vraiment d'intérêt.

Publicité

Et que ceux qui s'inquièteraient de son poids et de sa santé se rassurent, le spécialiste du taco affirme que le plat est très sain : "Une fine couche de féculent, garnie de protéines", le tout à base de produits frais. Après son année à Austin, Mike Sutter avait même perdu plus de quatre kilos. Quand on vous dit que c'est le job parfait...

Publicité

Par Sirine Azouaoui, publié le 01/02/2017

Copié

Pour vous :