Une brasserie brésilienne produit de la bière artisanale faite à partir de bonsaïs

Trois Brésiliens se sont lancés dans la production d'une bière artisanale unique en son genre.

No hay texto alternativo automático disponible.

(Photo : Cervejaria Heroica Facebook)

Ces temps-ci, la bière ne se résume plus seulement à sa robe, blonde ou brune. Les connaisseurs de bière artisanale sont toujours à la recherche d’une nouvelle création, et il semblerait que Heroica, une microbrasserie située dans le petit village de Hyundai, au Brésil, ait juste ce qu’il leur faut : la Kuromatsu Kamikaze IPA et la SuperSonic SourTonic. Des bières réalisées avec des bonsaïs, dont les branches peuvent couter jusqu’à 18 600 euros.

Publicité

Selon le site Munchies, Lucas Domingues a eu cette idée quand son beau-frère, Renato Bocabello, expert en bonsaïs, lui a offert un kit pour faire sa bière artisanale à la maison.

Le duo a commencé à mener des expériences avec les bonsaïs que Renato cultivait, et ils sont tombé amoureux du résultat.

Una publicación compartida de Renato (@renatobocabello) el

Publicité

Ils se sont alors associés au brasseur Fabio Walsh pour ouvrir la brasserie Heroica, au sein de laquelle ils ont créé la Kuromatsu Kamikaze IPA avec des branches de bonsaï Kuromatsu.

Publicité

No hay texto alternativo automático disponible.

(Photo: Cervejaria Heroica Facebook)

Puis la SuperSonic SourTonic, une bière amère inspirée du très classique gin tonic, faite avec du concombre et des baies de genièvre.

La imagen puede contener: árbol, cielo y exterior

(Photo: Cervejaria Heroica Facebook)

Publicité

Les trois hommes décrivent ainsi leur entreprise sur sa page Facebook :

"Nos armes sont l'eau, le malt, le houblon, la levure et la folie révolutionnaire.

Notre combat est mené en faveur de la vraie bière. Notre guerre est métaphorique et nos adversaires sont des géants. Notre cause est juste. Vous êtes nos alliés et notre bière est héroïque."

Malheureusement, ces bières très demandées ne sont pour l’instant disponibles qu’au Brésil.

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet.

Par Amanda Adame, publié le 17/03/2017

Copié

Pour vous :