Ce chef américain prépare des œufs végans coulants plus vrais que nature

Skye Michael Conroy s’est spécialisé dans les créations véganes d'œufs, de fromage et de viande. La ressemblance est troublante.

©The Gentle Chef

© The Gentle Chef

Publicité

Des jaunes d’œufs coulants pour le brunch, un plaisir auquel les végans ont renoncé ? Pas tous : Skye Michael Conroy aka The Gentle Chef ("Le tendre chef") est un héros pour ses adeptes qui le suivent sur Facebook, son blog ou dans ses livres de cuisine. Il a mis au point une manière de préparer des œufs sans œufs, plus vrais que nature. Et pas que…

La spécialité du Gentle Chef, c’est de faire des versions véganes de plats à base d’animaux. Ses œufs sont à s’y méprendre, et ils les cuisine sous toutes les formes : œufs durs, œufs brouillés, œufs pochés… Mais ce n’est pas tout. Il a aussi en stock des recettes visuellement imparables : de la feta, du roquefort, des steaks, des rôtis, des crèmes, du beurre, du bacon et même des cubes de thon cru pour un poké bowl végétal.

Pour chaque préparation, il y a une astuce. Le thon rouge est préparé à base de pastèque, les rôtis sont souvent obtenus grâce à du sitar ou à du tofu. Pour les œufs, c’est un savant mélange de soja, de levure, d’épices ou encore d’huile de coco.

Publicité

"Spread the veggie love"

Skye Michael Conroy est presque devenu l’objet d’un culte végan avec ses plats très réalistes. Après un livre sur les amandes et un autre sur le sitar, son dernier livre se concentre sur les œufs. Ce sont 88 pages qui sont dédiées à l’œuf sans œuf sous toutes ses formes. À la base, le Gentle Chef était coiffeur et végétarien. Il est devenu végan après avoir regardé un documentaire sur la production de la viande : "Je suis beaucoup plus passionné aujourd’hui que quand j’étais coiffeur. Je suis né pour faire ça." Mais sa vocation suscite parfois des critiques de la part de la communauté végane, qui s’oppose à l’idée de recréer de la viande sans viande.

"La réalité, c’est que nous vivons dans une société centrée sur la viande et beaucoup d’entre nous ont grandi dans un régime carnivore. … Ça prend du temps de configurer notre cerveau à accepter ce changement, surtout pour ceux qui n’ont jamais eu un grand intérêt pour les légumes et la nourriture saine", répond-il à ses détracteurs.

Publicité

 En tout cas, le chef fait tout pour "spread the veggie love", pour "répandre l'amour du végétal".

Publicité

Par Sirine Azouaoui, publié le 05/12/2016

Copié

Pour vous :