Jessica Spengler/Flickr

Une entreprise japonaise indexe la qualité des menus de sa cantine sur sa cote en Bourse

La compagnie qui a inventé les nouilles instantanées offre à ses employés un thon entier les bons jours, et des légumes bouillis les mauvais.

Jessica Spengler/Flickr

Jessica Spengler/Flickr

Depuis le mois d'avril, Nissin Food Holdings, la première entreprise de nouilles en sachets du Japon a eu une idée lumineuse : adapter les menus de sa cantine en fonction de ses résultats boursiers, comme le raconte Les Echos.

Publicité

Chaque mois, la direction définit un objectif. S'il est atteint c'est Byzance au resto d'entreprise : des meilleurs plats tous les jours et deux jours par mois, des repas de fête. Pendant, ces "jours de récompense", les 400 employés peuvent par exemple profiter de banquets royaux avec un thon rouge entier prêt à être découpé. Sachant que ce poisson coûte environ 10 000 euros.

Pendant les "jours de réprimande", au contraire, l'assiette des employés ne fait pas rêver.

Les repas des mauvais jours sont inspirés par les menus scolaires des années 1950-1960, quand le Japon connaissait des difficultés économiques. Des légumes et poisson bouillis, un petit pain, du lait et une mandarine.

Et bien sûr, la direction de Nissin Food Holdings a pensé à une parade pour ceux qui espéraient s'en tirer en mangeant dehors.

Publicité

"Nous ne communiquons pas sur les dates auxquelles sont organisés ces repas austères pour que les employés n'aillent pas manger dans un restaurant extérieur ce jour-là" explique Daisuke Okabayashi, un chargé de communication.

Il affirme que les employés s'intéressent maintenant plus à la valeur boursière de l'entreprise.

Par Sirine Azouaoui, publié le 06/07/2016

Copié

Pour vous :