Olympic Park Beijing with fastfood

En images : la reconversion du stade olympique de Pékin en stands de fast-food colorés

La photographe Anja Hitzenberger s'est intéressée à ce qu'était devenu le stade olympique de Pékin depuis 2008. Résultat : c'est un temple de fast-food colorée et tape-à-l'œil. 

Olympic Park Beijing with fastfood

© Anja Hitzenberger

C'est en se baladant dans l'ancien parc olympique de Pékin que l'artiste Anja Hitzenberger a découvert ces stands de street-food — ou plutôt de fast-food. Là où, il y a huit ans, les athlètes du monde entier concourraient se trouve aujourd'hui un marché à ciel ouvert destiné aux touristes chinois. Le problème, c'est que non seulement personne ne vient y manger, mais en plus la nourriture n'y est pas bonne.

Publicité

"J’étais très intriguée par ces petits espaces confinés et colorés. Je trouvais fascinant le contraste entre les employés qui s’ennuient et les visuels surchargés autour d’eux", explique Anja Hitzenberger. La photographe s'intéresse plus généralement à nos façons de nous alimenter. Dans un autre projet, elle capture la nourriture jetée sur les trottoirs ou dans les poubelles. 

"La nourriture que je mangeais à Pékin était souvent vraiment délicieuse. La nourriture dans ces stands n’était pas bonne du tout. Ça devait représenter les spécialités de différentes régions de Chine — mais en réalité, c’était simplement du fast-food, d’où le nom de la série."

Pour l'artiste, ce marché vide qui a pris place sur les infrastructures des JO est aussi un symbole de la Chine d'aujourd'hui, où il y a trop de tout, rapide, pas cher et éphémère.

Publicité

Olympic Park Beijing with fastfood

©Anja Hitzenberger

Olympic Park Beijing with fastfood

©Anja Hitzenberger

Olympic Park Beijing with fastfood

©Anja Hitzenberger

Publicité

Olympic Park Beijing with fastfood

©Anja Hitzenberger

Olympic Park Beijing with fastfood

©Anja Hitzenberger

Beijing Olympic Park: Food Court (tent) with stalls

©Anja Hitzenberger

Publicité

Beijing Olympic Park: Food Court (tent) with stalls

©Anja Hitzenberger

 

Par Sirine Azouaoui, publié le 30/11/2016

Copié

Pour vous :