On a goûté aux fromages de la première crèmerie végane de France

Fini l’exclusion des plateaux apéro : la fromagerie parisienne Jay & Joy propose des "vromages" sans aucune protéine animale.

img_0577

© Club Sandwich

Publicité

"Joy prairie", "Jeta frais", "Jack cendré"… Voici les doux noms auxquels répondent les "vromages" de Mary Iriarte Jähnke. Cette Vénézuélienne a ouvert sa boutique à Paris il y a quelques mois avec mari, frère et amis français pour proposer une petite gamme de fromages et yaourts végans, bio et artisanaux. Mais en fait, comment ça marche un fromage végan ?

Pour ne pas heurter les âmes sensibles, on appelle ça "vromage" et "joyourt", car il n’y a pas de trace de lait de vache ou de brebis dans ces produits. Tout est fait à base d’amandes ou de noix de cajou. Mary en fait un lait qu’elle aromatise avec des herbes, des épices… Elle ajoute du vinaigre, du citron et laisse le tout reposer ou fermenter, puis moule des petits fromages frais. Le lait d’oléagineux est affiné comme du lait de vache, et ça donne un fromage frais qui fait penser à de la feta ou à du fromage de chèvre – qui peut être cendré ou aromatisé au piment d’Espelette.

"En France, pour franchir le pas du véganisme, l’étape la plus importante est le fromage parce qu’il y en a partout. Le but, c’était que j’arrive chez ma belle-mère et que je pose mon fromage sur la table et que je dise que moi aussi j’en mange et que je suis incluse", s'amuse Mary, grand sourire et parole facile.

Publicité

Une boutique ouverte à tous

©Page Facebook de Jay & Joy

Mary Iriarte Jähnke (© Via la page Facebook de Jay & Joy)

La Vénézuélienne s’est mise au véganisme alors qu'elle était végétarienne depuis des années. C'est pour cela qu'elle veut que sa boutique soit ouverte à tous : "Tout le monde peut y trouver quelque chose, qu’on soit végan, végétarien, allergique au lactose ou simplement curieux." 

Avec en mémoire ses années de "mangeuse de fromages assidue" comme elle se décrit, Mary essaie de recréer le plaisir du fromage frais ou fondu. Et ça marche vraiment bien. Bien sûr, les vromages n'ont pas réellement le goût du fromage, ils ont leur propre goût et leur propre texture. C'est vraiment bon, et ça donne envie de vite y regoûter, que l'on soit végan ou pas. On a aussi testé le "Jack" spécial fondue tomates-oignons sur une tranche de pain, et on n'a pas pu s'empêcher d'en reprendre.

Publicité

Tout est bio, fabriqué à la main dans le laboratoire-boutique, en petite équipe. L'avantage est que l'on sait exactement ce qu'il y a dans ces fromages, contrairement aux substituts de viandes et de fromages vendus dans le commerce. Ah, et les "joyourts" au lait de coco fait maison et au riz de Camargue sans sucres ajoutés sont aussi délicieux.

Jay & Joy, 5 rue Paul Bert, XI Paris – Les fromages sont à 6,90 euros et les yaourts à 3,90 euros.

Par Sirine Azouaoui, publié le 16/01/2017

Copié

Pour vous :