Par Sixtine Jacquemin

Une serre au milieu des terres nordiques enneigées en hiver où les tomates poussent comme du chiendent.

Faire pousser des tomates en Islande, c’est le pari fou que se sont lancé Knútur Rafn Ármann and Helena Hermundardóttir il y a 25 ans. Sous des latitudes et un ciel qui n’ont rien à voir avec ceux où pousse habituellement ce délicieux fruit, ils arrivent à produire 370 tonnes de tomates par an, dans une serre bien particulière s’élevant au beau milieu des neiges islandaises.

Une culture bio

Leur exploitation, nommée Fridheimar, dispose d’une serre construite avec des panneaux de verre teintés en orange. En utilisant la géothermie, ils parviennent à garder une atmosphère chaude et humide à l’intérieur, idéale pour la culture de la tomate.

Le froid de l’Islande est aussi un facteur positif pour ces plantations, comme Helena l’explique au magazine Atlas Obscura : "Nous sommes isolés des insectes ravageurs et des maladies." C’est pourquoi le pays possède un environnement propice à la culture bio. Grâce à ça, ils utilisent très peu d’insecticide, et encore biologique, et essaient d’encourager la visite d’insectes bénéfiques aux plantes, comme les abeilles.

Le business des tomates

Knútur et Helena ont aujourd’hui créé un véritable business autour de la tomate. En plus de proposer des visites de leurs serres extraordinaires, ils vendent des produits culinaires autour du fruit rouge et brassent aujourd’hui une bière maison parfumée à la tomate. De quoi rester 100 % Viking dans l’âme.