Un homme a dédié sa vie (et un compte Instagram) aux plateaux-repas des avions

Nikos Loukas travaillait dans le transport aérien quand il a décidé de devenir expert en nourriture d'avion.

Publicité

 

Les plateaux-repas à moitié froid emballés dans du plastique, vous croyiez que ça ne faisait rêver personne ? Détrompez-vous, il y a bien un homme sur cette terre qui est passionné par la nourriture aérienne au point d'en avoir fait sa carrière. Nikos Loukas est le premier critique culinaire spécialisé en bouffe d'avion. Sur son site internet et son compte Instagram, Inflight Feed, il répertorie le meilleur et le pire des plateaux-repas des compagnies aériennes du monde entier.

Nikos Loukas a commencé à noter les assiettes en 2012 pour s'amuser. Aujourd'hui, il parcourt 180 000 kilomètres par an et goûte à chaque fois le plus de repas différents possibles, de la version classe éco au plateau business. Mais il n'a pas l'air de s'en lasser. "Je trouve extraordinaire que nous mangions à 10 000 mètres au dessus du sol, en voyageant à plus de 800 km/h", raconte-t-il au Telegraph.

Publicité

Sa passion pour la nourriture d'avion s'est transformée en carrière

Publicité

 

Après 15 ans à travailler dans l'industrie de l'aviation européenne, il aide aujourd'hui les équipes des compagnies aériennes à préparer et servir leurs repas. En plus d'être le seul expert connu en gastronomie d'avion. Son plat préféré : le homard thermidor ou le Kyo-Kaseiki, un ensemble de plats japonais proposés en première classe sur Singapore Airlines. La meilleure affaire en classe éco se passe chez Turkish Airlines selon l'expert. Et le pire ? "Une sorte de viande de poulet mystérieuse sur Ukraine International Airlines, pour 9 euros".

 

Publicité

 

"J'aime les compagnies aériennes qui racontent une histoire à travers leur nourriture. Un peu comme Swiss Airlines ou Aegan Airlines qui essaient de donner un avant-goût de leur pays."

Nikos Loukas aime tellement ça que son site et son compte Instagram ne lui suffisent plus. Le critique aérien a décidé de passer en cuisine, pour découvrir l'envers du décor de ses plateaux-repas chéris à travers un documentaire, The Inflight Food Trip. Et il n'a pas l'air d'être le seul à vouloir découvrir ce qu'il se passe en coulisses, puisque les internautes ont financé son projet à hauteur de 10 000 euros.

Par Sirine Azouaoui, publié le 13/09/2016

Copié

Pour vous :