Vidéo : l'histoire du "chopped cheese", des rappeurs de Harlem à la gentrification

Le site First We Feast a sorti un mini-documentaire sur ce sandwich au steack haché et au fromage dont se régalent les New-Yorkais du Queens, du Bronx et de Harlem.

Publicité

"On avait la pizza, mais pas de vrai sandwich qui se démarquait dans la culture new-yorkaise. Maintenant on a notre propre truc, donc nous mangeons des chopped cheese", affirme le rappeur Bodega Bamz dans le docu Hometown Hero : The Legend of New York's Chopped Cheese, sorti le 16 novembre sur First We Feast.

Pour ceux qui ne connaissent pas, le chopped cheese c’est du bœuf haché, assaisonné, grillé avec des poivrons et des oignons et coupé avec des spatules en métal. On ajoute par-dessus du fromage fondu et on met le tout, avec de la laitue, de la tomate, de la mayo ou du ketchup, dans un pain grillé.

Des bodegas aux restos chics

Cependant, l'intérêt du chopped cheese n’est pas dans sa recette, mais plutôt dans son histoire. C’est celle d’un encas populaire et copieux, mangé au deli du coin ou à la bodega du barrio, dans les parties populaires de la Grosse Pomme.

Publicité

Ces derniers temps, ce sandwich a attiré l’attention de plusieurs restaurateurs, à Manhattan et Brooklyn, qui ont décidé d’en faire leur version proposée à 3 ou 5 fois le prix de base. Les natifs des quartiers populaires craignent que ce fameux sandwich, mangé sur un grill sale pour 3 dollars, ne finisse dans un pain de luxe accompagné de feta et de kale.

Comme le montre le très bon reportage de First We Feast, le petit sandwich adoré des rappeurs et des jeunes du Bronx, du Queens ou de Harlem est ainsi devenu un symbole de la réappropriation culturelle, de la gentrification et du "swagger hacking" ("vol de swag" en VF).

Publicité

Lire aussi : Ghetto Gastro, ces cuistots activistes qui règnent sur la nuit new-yorkaise

Par Sirine Azouaoui, publié le 17/11/2016

Copié

Pour vous :